Chih-Chien Wang est né à Taïwan et réside à Montréal depuis 2002, où il a complété une maîtrise en arts plastiques à l'Université Concordia après des études en cinéma et en théâtre à la Chinese Culture University à Taipei, Taiwan. Il a été nommé professeur adjoint en photographie à l'Université Concordia en 2018. Parmi ses expositions personnelles récentes, mentionnons Plein Sud (2019), la Kunstlerhaus Bethenien (2016), la Art Gallery of Mississauga (2015), la Fonderie Darling à Montréal (2015), Expression à Saint-Hyacinthe (2014), le Musée régional de Rimouski (2013), le Musée des beaux-arts de Montréal (2012) et plusieurs expositions collectives, notamment à la Kamploops Art Gallery (C.-B.), à la Justina M Barnicke (U de Toronto), à la Jack Shainman Gallery de New York, à la Triennale du Québec au Musée d'art contemporain de Montréal, au Musée des beaux-arts du Canada, à la Leonard and Bina Ellen Art Gallery à Montréal, à la Zenith Gallery à Beijing, au Musée de l'Elysée à Lausanne en Suisse.

Le Conseil des Arts du Canada a décerné à Wang le Prix du duc et de la duchesse d'York 2017 en photographie et il est l'un des finalistes du Prix Louis-Comtois 2018 de Montréal.

Les œuvres de Wang font partie d'importantes collections telles que celles du Musée d'art contemporain de Montréal, du Musée des beaux-arts de Montréal, du Musée national des beaux-arts du Québec, du Musée des beaux-arts du Québec, du Musée des beaux-arts du Canada, d'Hydro-Québec, de la Banque Nationale du Canada, de la Banque Royale du Canada, de la Banque TD, de Giverny Capital, de la Caisse Desjardins, de la Caisse de dépôt et placement, du Musée de l'Elysée, du Groupe financier BMO, des Affaires mondiales Canada et du Conseil des Arts du Canada.

 

Démarche artistique

« Mon travail explore la vie de tous les jours, l'expérience quotidienne. Je me sers de la photographie et de la vidéo pour recréer et examiner ces moments. Ils reflètent tantôt ma compréhension des gens, tantôt la société dont je fais partie, tantôt encore la ville où je vis, et parfois, ils répondent à mon doute quant au soi. Ces moments se présentent si souvent qu'il semble normal de ne pas les voir. Or, à partir du moment où nous en prenons conscience, ils établissent en nous un dialogue. » 

 

"Ma pratique est consacrée au développement d'une compréhension des perceptions individuelles de la réalité en examinant la construction de l'image, de l'objet, du langage, de l'identité, de la mémoire et de l'émotion tout en attirant l'attention sur le processus de création artistique. Ce dévouement tente d'explorer au lieu de conclure, en proposant des perspectives multiples plutôt qu'une stratégie fixe pour développer des expériences spécifiques. En fin de compte, les multiples tentatives d'exploration font apparaître des fragments apparemment insignifiants et mettent l'accent sur la banalité qui incarne et réfléchit sur la complexité des expériences personnelles."