vide spacer
vide Pierre-François Ouellette art contemporain vide ARTISTES vide EXPOSITIONS vide FOIRES vide LA GALERIE vide français english vide spacer
répresentés à venir vide à venir vide à propos vide vide spacer
collaborations archives archives contact spacer
vide vide vide vide spacer
vide spacer


carton

du 10 avril au 5 juin 2010

Isabelle Hayeur : L'envers du décor



TEXTE DE PRÉSENTATION

La galerie Pierre-François Ouellette art contemporain est fière d'annoncer L'Envers du décor, une exposition de travaux récents de l'artiste montréalaise Isabelle Hayeur. Après avoir fait les manchettes avec son installation in-situ Fire with Fire à l'Olympiade culturelle de Vancouver 2010, Hayeur exposera une série de nouvelles vidéos et de photos dans sa première exposition personelle à la galerie.

L’envers du décor réunit des oeuvres photographiques et vidéographiques récentes. Elle regroupe les photographies du corpus Dé-peindre Québec réalisées dans la Ville de Québec pour "6* ÉMISSAIRES, Québec réinventée par la photographie actuelle" (centre VU, 2008) et quelques images du corpus Formes de monuments réalisées à Bruxelles pour les centres L’espace Photographique Contretype et Vox centre de l’image contemporaine en 2008 – 2009. Nous sommes très heureux de présenter ces oeuvres pour la première fois au public montréalais.

«L’artiste replonge le soldat inconnu de la conquête du monde comme image dans la tranchée creusée par ce processus où construction et destruction, guerre totale et paix trompeuse sont jointes telles l’envers et l’endroit d’une même médaille, frappée à l’effigie des promoteurs comme de la troupe d’un spectacle dont la Terre entière serait le décor. C’est ainsi à visiter les coulisses de la modernité que nous convie Isabelle Hayeur en poussant la manipulation des images jusqu’au point où leur machine de guerre se démonte sous nos yeux.»

- Christian Roy, extrait de son texte
L'envers du décor publié à l'occasion de l'exposition à la galerie.

Dans la salle vidéo, Hayeur présentera deux nouvelles oeuvres, Losing Ground (2009) et Hindsight (2009). Filmée dans le Quartier DIX30 de Brossard, le plus grand "lifestyle center" au Canada, Losing Ground est une critique de l’urbanisation horizontale qui ronge les paysages et les uniformisent un peu partout dans le monde. La vidéo a été exposée en premiere mondiale à la foire LOOP à Barcelone en 2009 et a été projetée aux 28e Rendez-vous du cinéma québécois (Montréal) en février 2010. En avril, elle fera partie des Rencontres Internationales Paris / Berlin / Madrid au Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía (Madrid). Hindsight (présentée ici en première mondiale) a été filmée au Governors Island National Monument durant l'été 2009. Cette île située au milieu de la baie de New York, au sud de Manhattan, fut le lieu de résidence des gouverneurs hollandais, de la milice britannique, des prisonniers de la Confédération, de la garde côtière et de l'armée américaine.

L'exposition se déroulera du 10 avril au 5 juin 2010 avec un vernissage le samedi 10 avril de 14h30 à 17h00. L'artiste sera présente. L'entrée est libre, bienvenue à tous.


---

Isabelle Hayeur est née à Montréal en 1969. Elle a fait ses études à l'Université du Québec à Montréal, obtenant un baccalauréat en arts plastiques en 1996, puis une maîtrise en arts plastiques en 2002. Depuis la fin des années 90, elle se consacre aux arts visuels à temps plein. Artiste de l'image, Hayeur est connue principalement pour ses montages numériques grands formats, ses vidéos et ses installations in situ.

Son travail se situe dans la perspective d'une critique écologique et urbanistique. Ayant vécu dans une banlieue pendant une vingtaine d'années, Hayeur a été confrontée au spectacle de l'urbanisation étalée et aux nombreuses disparitions qui l'accompagnent. Son approche est liée à cette expérience et se nourrit des discours entourant la question environnementale, comme des problématiques d'aménagement du territoire. Elle s'intéresse particulièrement aux sentiments d'aliénation, de déracinement et de dislocation.

Les débuts de sa pratique artistique ont surtout été axés vers l'art vidéo. De 1996 à 2001, Hayeur a oeuvré au sein de Perte de signal, un collectif dédié à la jeune création en arts médiatiques dont elle a été l'une des fondatrices. Le groupe diffusa rapidement les oeuvres de ses membres dans la plupart des festivals internationaux et organisa plusieurs événements et expositions. Vers les années 1998-2000, sa pratique en photographie prit plus d'importance et elle a commencé à exposer régulièrement. Depuis ce temps, les oeuvres de Hayeur ont largement été diffusées à travers le Canada, en Europe et aux États-unis. Elle a aussi montré ses travaux au Mexique, en Argentine et au Japon. En 2001, Hayeur a réalisé sa première oeuvre in situ, forme d'expression artistique qu'elle affectionne particulièrement depuis.

Pour plus de renseignements sur le travail de Isabelle Hayeur consulter : www.isabelle-hayeur.com






OEUVRES DISPONIBLES
(cliquer sur les images ci-dessous pour agrandir, s'assurer que des bloqueurs de "popup" sont inactifs)


PHOTOGRAPHIES

Champ de bataille

Champ de bataille
2008
photographie
106 x 189 cm (42” x 74”)
édition de 5




Mortifications

Mortifications
2008
photographie
74 x 302 cm (29” x 119”)
édition de 5




La mémoire des murs

La mémoire des murs
2008
photographie
135 x 135 cm (53” x 53”)
édition de 5




Rituel

Rituel
2008
photographie
87 x 127 cm (34” x 50”)
édition de 5




Monument aux bâtisseurs de ville

Monument aux bâtisseurs de ville I (Ou monument «X»)
2008
photographie
76 x 163 cm (30” x 64”)
édition de 5




Monument aux bâtisseurs de ville

Le Congo reconnaissant I
2008
photographie
103 x 160 cm (40,5” x 63”)
édition de 5





VIDÉOS

Losing Ground

Losing Ground
2009
Vidéo HD
13 min.
édition de 5



Hindsight

Hindsight
2009
Vidéo HD
8:30 min.
édition de 5





VUES DE L'EXPOSITION
(cliquer sur les images ci-dessous pour agrandir, s'assurer que des bloqueurs de "popup" sont inactifs)


view of the show1   view of the show1
     
view of the show1   view of the show1
     
view of the show1   view of the show1






LIENS

Sylvain Campeau. "Isabelle Hayeur" (actualité) Magazine Ciel Variable no. 85
Nicolas Mavrikakis. « Je me souviens » Voir (Montréal) 29 avril 2010
Lori Callaghan. «Poignant portraits of disputed spaces» The Gazette (Montréal) 17 avril 2010 (en anglais)
Site officiel
de Isabelle Hayeur





_______
contact